Pour l'année 2015-2016 le programme prendra une pause. Merci de votre compréhension.

D'autres Associations de hockey mineur ont choisi de dire NON à la violence au hockey. Écoutez cette capsule vidéo http://www.youtube.com/watch?v=aiUZZl5HcfE

http://tv5.ca/papa-destrades

Doit-on dire que la violence est seulement au hockey mineur ou que la violence se retrouve dans les sports au Québec?  En feuilletant les journaux depuis quelques mois, nous remarquons des problèmes similaires dans d’autres sports.

Devons-nous parler uniquement de problème dans les sports ou d’un problème de société?  La violence est au quotidien de plus en plus omniprésent, que cela soit dans nos écoles, dans nos familles et même dans notre société.

Nous sommes encore  aujourd’hui à nous demander que devons nous faire concernant la violence au hockey mineur.  Il est temps d’agir maintenant!

L’Association hockey mineur de La Baie a mis en place le programme NON À LA VIOLENCE au hockey qui concerne toutes personnes tant sur la glace que hors glace.

La pratique du sport et de l’encouragement doivent se faire dans le respect des règles, de l’esprit du jeu et de l’adversaire.

Vous avez une PLAINTE à déposer, merci de vous adresser à Hockey Québec ou Hockey Sag-Lac

Pour en savoir plus visitez le site suivant:

 www.respaix02.wordpress.com


Résolutions qui ont été prises à la suite d’interventions du Programme NON À LA VIOLENCE AU HOCKEY

Il a donc été entendu :

Que les équipes locales (de même calibre) qui s’affronteront dorénavant au Centre Jean-Claude Tremblay – La Baie effectueront la poignée de mains en début de match et non à la fin. Par conséquent, ce règlement ne sera pas possible dans les arénas extérieurs, car le match est règlementé par la Fédération qui doit appliquer les règlements administratifs de Hockey Québec.

ll est interdit de flâner ou de rester trop près des chambres des joueurs utilisées afin de ne pas nuire à la circulation dans les couloirs (2 glaces) du Centre Jean-Claude Tremblay.


TEXTE INTÉRESSANT  DE CHRISTIAN TÉTREAULT - LA CORNEILLE

J’adore les oiseaux.

Pendant que dans le sud sportif, les Cardinaux, les Geais Bleus et les Orioles s’apprêtent à rentrer chez eux pour l’hiver, les jeunes Pingouins de Pennsylvanie, les Canards de Californie, et les Moqueurs de Georgie, les Éperviers de l’Illinois commencent leurs saisons dans les arénas.

Tous les oiseaux des arénas ne sont pas agréables. On s’apprête à endurer la « Corneille d’Aréna». Écoutons ensemble le témoignage du petit de la corneille d’aréna.

Le spécimen à 8 ans, il mesure 4 pieds, pèse moins de 80 livres. « Papa, quand tu m’as donné des cadeaux, tu m’as dit que j’étais pour être le seul de mon équipe à avoir un bâton comme le bâton que tu m’as donné. C’est vrai. Que j’étais pour être le seul à avoir des gants comme tu m’as donné? Le casque et même chose pour mes patins super profilés à 400 piasses. Tu m’as dit : « Faut que tu me fasses honneur, mon garçon. »

Combien de fois tu m’as dit, dans l’auto en revenant de l’aréna, que je n’irais nulle part si je n’avais pas de guts. « Ça prend du guts pour jouer au hockey ». Moi, je suis là, assis à côté et je n’ai pas le droit de répliquer. Je suis trop petit. Je ne suis pas mature. Je ne connais rien. « Tais-toi et écoute. » Alors, aujourd’hui, j’ai une nouvelle à t’apprendre, mon cher papa. L’aréna est trop petit. Tu sais, l’aréna où tu vas me reconduire tous les samedis matin? Trop petit. Il n’y pas de place pour nous deux. C’est toi ou c’est moi qui rentre. Je te laisse le choix. J’ai atteint ma limite. Tu es mon père et je t’aime. Je ne sais pas qu’est-ce qu’ils mettent dans l‘air de l’aréna, mais ton cerveau arrête de marcher, on dirait. La sœur d’un de mes amis, sans que tu t’en aperçoives t’a filmé avec son cell et elle va t’envoyer le film sur ton cell, je lui ai donné ton numéro.

Tu vas voir avec tes yeux de quoi tu as l’air et tu vas comprendre pourquoi j’ai honte. Toi, tu penses que quand tu rentres dans la chambre pour m’aider à attacher mes patins, tu penses que mes coéquipiers me trouvent chanceux d’avoir tout ce beau stock, ces patins, ce bâton et ces belles affaires. Tu penses que mes coéquipiers sont jaloux parce que tu me donnes des « merveilleux conseils ». Et bien, c’est le contraire. J’aimerais que tout le monde t’aime, mais tu fais chier tout le monde. J’aime le hockey, j’aime mon père, mais je ne suis plus capable de t’entendre crier, de t’entendre insulter l’arbitre, de t’entendre crier des bêtises aux autres joueurs, de te voir montrer au coach comment coacher. Alors samedi prochain : c’est toi ou moi qui rentre à l’aréna. Pas les deux. Tu veux du guts, papa? En v’là du guts.Signé: le petit de la corneille d’aréna. À noter que la corneille d’aréna n’est pas exclusivement mâle. Il arrive aussi souvent que la corneille soit femelle. Certains observateurs rapportent qu’à plusieurs arénas la corneille femelle a un cri encore plus strident que la corneille mâle. Les corneilles détruisent la joie, ne les laissez pas dans les arénas. 


 Documents à consulter

Plan d'action contre la violence au hockey mineur

Dépliant dis-le Hockey Canada

Affiche dis-le

NON à la Violence


Un honneur mérité

 

Hockey Québec a souligné le travail remarquable d’une  association de hockey mineur qui, par son leadership et son sens de l’organisation, a su diriger un groupe exceptionnel de bénévoles, qui ont tout mis en œuvre afin d’être reconnu parmi les associations de hockey  mineur toutes étoiles en santé et sécurité.

Félicitations à l’association de hockey mineur de La Baie.

 


  Quelques informations importantes

http://www.hockey.qc.ca/fr/page/sante_securite/contact_avec_la_tete.html

http://www.hockey.qc.ca/fr/page/sante_securite/mise_en_echec.html

 Contact à la tête

Soyons clair : le contact à la tête n’est en aucun cas toléré au hockey mineur.

Tout contact à la tête, qu’il soit occasionné par un bâton élevé ou toute autre partie du corps, peut avoir des répercussions sérieuses au niveau de la santé du joueur, que ce soit à court terme ou à plus long terme. Cette règle se doit être appliquée strictement peu importe s’il agit d’un geste intentionnel ou non. Le contact avec la tête est un aspect critique pour tous les sports où ce dernier peut se produire et Hockey Québec veut s’assurer que tout est en place afin d’éliminer ces gestes.

En maintenant son bâton sur la glace, le joueur évitera le banc des punitions et se donnera beaucoup plus de chances de récupérer la rondelle. De plus, rappelons qu’un bâton élevé nuit à l’équilibre et la stabilité sur patins du joueur. Le joueur contribue donc au succès de son équipe en évitant le banc des punitions. Au bout de la ligne, c’est une question de respect entre les joueurs.

L’article 6.5 des règles de jeu de Hockey Canada énonce ce qui suit en ce qui concerne le contact avec la tête :

(a) Au hockey mineur et féminin, une punition mineure sera imposée à tout joueur qui entre accidentellement en contact avec la tête, le visage ou le cou d’un adversaire avec son bâton ou toute partie de son corps ou de son équipement.

(b) Au hockey mineur et féminin, une double punition mineure ou, à la discrétion de l’arbitre selon la violence de l’impact, une punition majeure et une punition d’extrême inconduite seront imposées à tout joueur qui entre intentionnellement en contact avec la tête […] d’un adversaire […]

(c) Une punition majeure et une punition d’extrême inconduite ou une punition de match seront imposées à tout joueur qui blesse un adversaire en vertu de cette règle.

(d) Une punition de match sera imposée à tout joueur qui, délibérément, tente de blesser ou blesse un adversaire en vertu de cette règle.

Conseils aux joueurs

  • Tout coup porté à la tête peut avoir des répercussions sérieuses au niveau de la santé du joueur, que ce soit à court terme ou à plus long terme.
  • Tenir son bâton près de la glace favorise  la récupération de la rondelle.
  • Le fait de tenir son bâton élevé nuit à son équilibre et sa stabilité sur patins.
  • Comme tout contact à la tête résulte en une punition, mineure ou plus importante, le joueur contribue au succès de son équipe en évitant le banc des punitions.

Mises en échec par derrière

Le but d’une mise en échec corporelle est de récupérer la rondelle, tout en respectant les règles de jeu. Le bâton doit donc demeurer près de la glace et la première action est de placer sa lame de bâton directement sur celle de l’adversaire et de la rondelle.

Le fait qu’un joueur, sur le point de subir une mise en échec se soit tourné et, de ce fait, ait créé un contact par derrière, ne doit pas constituer un facteur atténuant. Le fardeau d’éviter une mise en échec par derrière repose, en tout temps, sur les épaules du joueur appliquant la mise en échec. Les joueurs devront donc opter d’éviter une mise en échec si celle-ci risque d’occasionner un contact par derrière. Les conséquences potentielles sont trop sérieuses et ne sauront être tolérées en aucun cas.Par conséquent, cette règle sera appliquée strictement. Les officiels sont encouragés à imposer la punition appropriée pour mise en échec par derrière et ne pas substituer celle-ci par d’autres infractions moins sévères lorsqu’un joueur est mis en échec par derrière de quelque manière que ce soit.

À cet égard, les officiels devraient porter une attention particulière aux éléments suivants en ce qui concerne les mises en échec par derrière : le point de contact (contre le dos), le fait que le joueur appliquant la mise en échec soit en mouvement, la vitesse de celui-ci, la projection et la vulnérabilité de la victime et le degré de violence de l’impact.

L’article 6.4 stipule ce qui suit en ce qui concerne les mises en échec par derrière

(a) Une punition mineure et une punition d’extrême inconduite ou, à la discrétion de l’arbitre, une punition majeure et une punition d’extrême inconduite, selon la violence de l’impact, devront être imposées à tout joueur qui pousse, met en échec ou frappe intentionnellement un joueur adverse par-derrière n’importe où sur la glace. Si un joueur est blessé, une punition majeure et une punition d’extrême inconduite doivent être imposées. Une punition de match peut aussi être imposée en vertu de cet article.

(b) Lorsqu’un joueur est frappé avec un bâton élevé ou un double-échec, mis en échec, poussé, frappé ou projeté par-derrière contre la bande ou un but de n’importe quelque façon que ce soit, sans qu’il soit en mesure de se protéger ou se défendre, une punition de match sera imposée.

 

Calendrier / Horaire(s)

Septembre 2017
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

 

logo brave labaie 
logo gladiateur 
 logo titans
Crédit photo : École Power Skating JR
Réalisé par : Pixel M et Aime & aime
Partenaire financier :
ville saguenay
aime & aime
pixel m